Chroniques

5 films récents qui font réfléchir

Chez Accenture, j’avais un collègue qui parlait de films où tu “poses le cerveau”, de films où aucune réflexion n’est nécessaire (genre Rambo).

Parlons de l’inverse : des films dont on ressort plein d’interrogations. Sous couvert de faire passer un bon moment, ces films peuvent plonger dans une réflexion quasi métaphysique. J’ai mis des films récents car, à la maison, si j’ose esquisser ne serait-ce que l’idée de voir un film antérieur aux années 2000, j’ai une levée de bouclier adolescente (« quoi encore un vieux film ?! »). Exercice imposé donc si je veux susciter des échanges.

Tous sont visibles avec des ados, attention aux effets secondaires et aux conversations après.

J’ai regroupé les bande-annonces dans cette play-list YouTube.

Matrix

Le film peut se voir de deux manières. Sous l’angle science-fiction ou sous l’angle philosophique. Les épisodes 2 et 3 ont connu beaucoup moins de succès commercial mais restent intéressants. A revoir en explorant le côté Boudhiste et platonicien (début d’explication ici). Alors, pilule bleue ou pilule rouge ?

Cloud Atlas

Si Matrix a été réalisé par les frères Wachowski, Cloud Atlas a été réalisé par les soeurs Wachowski (entre temps ils/elles ont changé de sexe), troublant. Ces artistes poussent le bouchon des questions existentielles jusque dans leur vie privée. Il y a des questions intéressantes dans Cloud Atlas, notamment sur l’effet papillon (une chronique ici). Au prochain “déjà vu”, vous ne réagirez pas de la même façon…

Inception

Pour le coup, chapeau à Christopher Nolan d’avoir réussi à traiter de sujets complexes sans perdre le spectateur. Nos rêves nous appartiennent ils vraiment ? Comment notre cerveau fait-il des associations ? Combien de fois nous sommes nous réveillé avec la solution à un problème de la veille ? Voilà un film philosophique qui revoit Descartes.

Interstellar

Le même réalisateur (Christopher Nolan) remet le couvert avec un film fort et qui traite de thèmes complexes (relation au temps…).  Je viens de le revoir avec notre ainée (16 ans) et voir comment ces concepts sont manipulés est vraiment intéressant.

Anecdote sur Nolan : il n’a pas de mail ni de téléphone portable… comme quoi on peut faire des films rendus possibles uniquement grâce à la technologie et avoir un rapport différent à celle-ci.

L’épisode 2 (la chasse) de la 2ème saison de Black Mirror

Black Mirror est une série anglaise où chaque épisode est indépendant. J’en reparlerai bientôt. Cet épisode questionne bien notre capacité de voyeurs au travers des réseaux sociaux. Beaucoup d’autres épisodes sont intéressants, celui-ci me semble le plus dérangeant (dans le bon sens du terme). Si Black Mirror vous intéresse, ne regardez pas l’épisode 1 de la saison 1 (les épisodes sont indépendants) sinon vous allez me regarder différemment.

 

On notera que tous les films sont américains ou anglais… et que, au final, il y a les mêmes réalisateurs. Avec la contrainte que j’ai (après 2000), moult films ultra intéressant n’ont pas eu droit de cité…

 

Je suis preneur en commentaires de nouvelles références pour passer de nouveau des nuits blanches à torturer notre esprit…