Chroniques

Lire

Je dois dire que je n’ai jamais été un grand lecteur (ou alors j’étais trop jeune pour m’en souvenir). Sauf que, depuis début 2019, je m’y suis remis. Quelques pages le soir pour couper des écrans.

En bon disciple des théories sur la performance, j’ai commencé par des bouquins de management. Hérésie ! avant de s’endormir, pas besoin de piquouse de management.

Et finalement, les bouquins se sont enchainés, quasiment toujours suggérés par des tiers. Et j’ai découvert que ce ricochet (“tiens tu lis ça, celui là devrait t’intéresser…”) est extra (et entraîne des discussions très intéressantes).

Dans l’ordre, voici quelques notes sur certains ouvrages lus, si cela peut donner des idées.

Dans la catégorie Se poser les grandes questions (parce que, de temps en temps, c’est pas mal)

Le plus marquant : Ishmael (Daniel Quinn)

Merci @christophe pour la reco. Il faut passer les 3 premiers chapitres. Un livre beaucoup trop méconnu et qui pose pas mal de questions simples : Pourquoi, alors que nous savons que nous détruisons notre monde, continuons nous de le faire ? Peut être parce que nous pensons être l’aboutissement de la création, l’organisme vivant le plus développé… vraiment ?

La formule de Dieu (JR Dos Santos)

Merci @Maximilien. C’est comme le Da Vinci Code, mais pour de la science. Un roman sur fond d’une formule qui expliquerait tout. Un beau pavé qui se lit pas mal après Ishmael

Premiers entretiens avec le Dalai Lama

Trouvé complètement par hasard, l’ouvrage date d’il y a 20 ans. Pas assez d’approche bouddhique à mon gout ; en revanche prise de conscience ‘massue’ sur les 1,200,000 tibétains massacrés par la Chine sous les yeux muets de l’Angleterre et du monde.

Brèves réponses aux grandes questions (Stephen Hawking)

Trouvé en tête de gondole dans une librairie. Le dernier bouquin de Stephen Hawking (revoir l’excellent film Une merveilleuse histoire du temps). Lisible, vulgarisateur et abordable. A mettre entre toutes les mains (sauf si tu ne veux pas remettre en cause ta foi dans un dieu, Dieu ou dans sa traduction locale)

L’univers à portée de main (Christophe Galfard)

Merci @Xavier. Bon alors celui là envoie du lourd. Faut un peu s’accrocher (souvent) sur les quarks et anti-quarks, la matière noire et le reste. Je recommande spécialement la première partie (au moins lire juste celle là) qui est vraiment bluffante.

 

Plus divertissant (ou pas)

Avec les alcooliques anonymes (Joseph Kessel)

Admirablement écrit par Joseph Kessel, une plongée chez les AA dans l’Amérique de la fin des années 50. Un reportage vraiment intéressant. On découvre les process liés à ces réunions entrées dans l’inconscient populaire. Une belle lecture. Une plume géniale et une meilleure compréhension de ce qu’est l’alcoolisme.

Le roman de Jacques Brel (Marc Robine)

Un peu trop répétitif et lent parfois, une belle plongée dans le monde du Grand Jacques. On apprend pas mal de choses sur la capacité créative de ce grand artiste à la relation tourmentée avec les femmes. Divertissant mais un peu long. 

The Big Miss (Hank Haney)

(Je ne l’ai jamais fini) – ou comment le 2eme entraineur de Tiger Woods raconte ses échanges avec le maitre des parcours. Le gars Tiger est un taiseux, à la limite du mutisme. Son rapport avec ses entraineurs est intéressant. La façon dont il aborde l’amélioration de son jeu est surprenante. Super intéressant mais pour les non golfeurs un peu trop technique. Merci @Thierry.

Choisissez TOUT (Nathalie Loiseau)

Par curiosité en période d’élection, j’ai découvert ce personnage public, féministe de la première heure. Son bouquin en forme de profession de foi se lit pas mal. Parcours assez étonnant et détonant. Parfois un peu trop répétitif sur le féminisme mais au moins elle a des convictions. La future première ministre ?!

Pour entrepreneur, un must read

E-myth (Michael Gerber)

Un livre Eye opener (merci @Thierry pour cette deuxième recommandation). J’ai cru que l’auteur m’avait regardé pour tous les travers de l’entrepreneur. Le bouquin que tout chef d’entreprise doit lire ABSOLUMENT.

 

J’avais prévenu, c’est assez éclectique.

A toi, quelles sont tes suggestions ?