Mode d’emploi humain

Dans une interview au Tim Ferriss Show, Marc Goodman explique qu’il a constaté que pour tout ce qui nous entoure, il y a un mode d’emploi. Pour ta voiture, pour ton ordinateur, tu peux te référer à un mode d’emploi quand tu te demandes comment cela fonctionne.

En revanche, dans les relations humaines, il n’existe pas de manuel. Chacun réagit différemment, en fonction de son éducation et de son histoire.

Comprendre comment une personne réagit prend du temps. Parfois la manière dont les gens réagissent diffère de la sienne (et tant mieux). Tout le monde fait pour le mieux, mais cela prend du temps à appréhender. Et le temps manque parfois.

Du coup, Mark envoie une description de qui il est, et de comment il réagit. Une sorte de mode d’emploi.

J’ai trouvé cela intéressant. Du coup j’essaye.

Il ne faut rien voir de nombriliste, ni de gravé dans le marbre

Pour construire cette fiche, voici les questions que Mark se pose.

“What are my strengths? What brings those out? What are my weaknesses? What brings those out? What are my blind spots? And what do you know now about working with me that you wish you had known when we first started working together?”

Bio

Gilles, né en 1973. Marié avec Sandrine. 2 filles : Charlott (née en 2002) et Camille (2006).

Education classique (Bac Eco), suis parti à 18 ans pour être au-pair aux Etats Unis. Ai ensuite fait un BTS puis une école de commerce. Dans ce cadre j’ai créé le premier Salon du Chocolat. Première expérience dans la création. 

Je rentre ensuite chez Accenture où je suis resté 9 ans. Carrière classique, plutôt techno, j’ai appris à me taire et exécuter les ordres. J’y ai appris la rigueur, le souci du détail, « le client d’abord », l’engagement et le respect des échéances avec des managers exigeants. Une mission m’a envoyé à l’Ile Maurice où j’ai découvert l’autonomie.

Suite à une mésaventure dans un hôtel, avec une intuition et surtout le soutien de Sandrine, je démissionne d’Accenture et fonde Vinivi dans la chambre de notre fille avec un super développeur. L’intuition : les voyageurs vont vouloir donner leur avis (TripAdvisor est inconnu alors (2006)). Ça marche plutôt bien. TripAdvisor arrive ensuite en Europe. Ça devient compliqué. On ré-invente l’entreprise en la transformant en outil de recueil des avis. Ça re-marche plutôt bien. Fusion avec un concurrent. Mésentente avec mes associés. Revente de mes parts et démarrage d’autres projets.

J’évolue aujourd’hui dans le domaine de la vente, de l’immobilier et des conférences en public.

Comment je fonctionne

Confiance

Je fais confiance a priori. La confiance fonctionne comme les jetons d’un casino. On se donne tous les jetons dès le début.

Associations

Je travaille par association d’idées, en faisant des croisements entre des univers distincts. C’est parfois un peu compliqué à suivre. Si c’est le cas, dis-le-moi.

Autonomie et initiative

L’autonomie est une valeur importante. La prise d’initiative aussi. La phrase « il vaut mieux demander pardon que demander la permission » s’applique très bien. Si quelqu’un a une idée, qu’il y a urgence, et que tu attends une réponse de ma part, fais ce qui te semble bon (sauf juridique).

Dormir

Je révère mon sommeil et dors très bien. Si tu dois prendre une décision que je dois prendre et que je ne suis pas joignable, demande-toi si je vais dormir après avoir entendu ta décision.

Clivant

Il m’arrive de parler avec un langage … assez direct (en gros quand ça me daille, je le dis). De la même manière, je force le trait et grossis les choses pour être sûr que le message passe. C’est clivant. Le ‘small talk’ et la politique me sont devenus étrangers (sauf avec des clients finaux bien sûr).

Curiosité

C’est ce qui m’anime. Découvrir de nouveaux sujets, monter des projets, rencontrer des personnes nouvelles et appréhender de nouveaux univers. Je suis une personne de lancement, moins de suivi. Si tu me demandes de suivre des sujets sur le long terme (plusieurs années), je ne suis pas le bon interlocuteur. Cela ne veut pas dire que je ne fais rien une fois un projet lancé, cela veut dire que je ne suis pas le meilleur et que mon énergie sera mieux employée à créer qu’à suivre. Je fais immédiatement. C’est le mode Commando où je produis le mieux.

Décision

Ma première société n’avançait pas suffisamment vite car je ne prenais pas assez de décisions. Par mimétisme, les équipes n’en prenaient pas assez. Ce n’est pas une erreur à reproduire. Du coup, prendre souvent des décisions est devenu une habitude. Ne restons pas coincés, avançons. Quitte à changer d’avis si les circonstances évoluent. Quitte également à dire qu’on a fait une erreur.

Erreur

Je n’ai aucun problème avec les erreurs. J’en fais plein. Si tu fais une erreur, dis-le. Et viens avec une solution. Si tu n’en as vraiment pas, nous en trouverons une ensemble.

Bavard

Je suis bavard. J’adore donner du contexte (trop). Et j’essaye de me corriger. Si cela prend trop de temps, dis que tu as une contrainte, je comprendrai… Si tu veux faire time keeper, j’en ai besoin, donc très open

Ce qui me rend chafouin

Exigence

Élevé à l’école Accenture, les brouillons avec des fautes me crispent. Si tu n’as pas relu ce que tu me présentes, ne me le montre pas. Cela t’évitera 15 mn à entendre des histoires sur ce thème…

Ortograffe

Les règles de ponctuation et l’orthographe sont importantes. Tout le monde n’a pas une bonne orthographe. Il existe pour cela des applications comme Merci App. Si tu en as besoin, prends cette application et je paierai l’abonnement. Si tu as un doute sur une formulation, je peux l’entendre ; en revanche dis-le avant.

Surprise

Je n’aime pas les surprises. Découvrir une erreur ‘par hasard’ parce que tu n’as pas osé/voulu en parler avant va me faire douter et du coup je risque de passer en mode ‘pinaillage / pénible’. Avertir d’un problème est la meilleure solution. Je mets très rarement en colère (à toute fin utile).

Mail / Téléphone

Répondre à ses mails n’est pas travailler. En revanche, les mails doivent être répondus sous 24h. D’autres éléments dans cette chronique : https://ou-pas.fr/blog/ne-plus-crouler-sous-les-mails.

Management – ce que je ne vois pas

Je n’aime pas manager les gens et m’entoure donc de gens bien meilleurs que moi dans ce domaine. Je sais manager, mais ce n’est pas ma compétence clef.

Répéter les choses

Je n’articule pas beaucoup. Et donc parfois je ne suis pas clair. Je n’ai aucune difficulté à ré-expliquer plusieurs fois la même idée car c’est que je n’ai pas dû être clair. En revanche, si tu me dis que tu as compris, il vaut mieux que ce soit le cas car je déteste me répéter.

Gentillesse ne rime pas avec faiblesse, gentillesse rime avec intraitable

Je suis ce qu’on appelle un gentil. En revanche, si quelqu’un pense que, parce que je suis sympa, on peut tout me faire…  je passe en mode intraitable et cela devient déplaisant pour tout le monde. 

Work Hard. Play Hard.

Nous ne sommes pas obligés d’être tout le temps sérieux. On peut être pros et originaux. Être soi surtout.

 

Bien sûr, rien n’est gravé dans le marbre, je m’adapte et lutte contre certains de mes travers. Si tout tenait en ces quelques lignes, ce serait simple, mais cela perdrait de son sel. Ceci est donc une base pour que nous nous comprenions plus facilement. Et si des aspects te choquent ou te posent question, parlons-en. Et si tu veux faire le même type de description, tu peux (rien d’obligatoire).

 

Ma playlist (pour reprendre une séquence de l’émission Quotidien .

 

Le film de l’image est Hommes Femmes Mode d’emploi