Chroniques

Travailler à la maison – 10 retours d’expérience

Depuis 2010, je bosse de chez moi, avec des équipes que je ne vois pas 95% du temps. Les habitudes ont été un peu dures à mettre en place parfois. En revanche il y a des automatismes découverts au cours de ces années qui font gagner en temps et efficacité.

Partage d’expérience

1/ Démarrer le partage d’écran systématiquement en début de conférence

Même si je n’ai rien à montrer, cela permet d’être sur la même longueur d’onde.

2/ Mettre la caméra

Beaucoup n’aiment pas se voir à la caméra ou montrer leur intérieur. Le principe de réciprocité fait que, mettant systématiquement la caméra, la personne en face finit par mettre la sienne. Se voir permet de percevoir les émotions.

3/ Avoir du matériel qui fonctionne

Rien n’est plus agaçant que les personnes qui mettent 5 minutes pour démarrer ou partager leur écran, qui ont un bruit d’enfer autour d’eux ou qu’on entend une fois sur deux. Un casque audio de bonne facture (Jabra, les modèles avec micro qui se déploient) ou encore avec annulation du bruit ambiant (Bose ou Sony). Très utile pour se concentrer en milieu bruyant.

4/ Se voir physiquement au moins une fois par an

Nous avons encore besoin de contacts. Se sentir et se toucher est nécessaire. Pour avoir travaillé 3 ans sans se voir avec un développeur, je peux confirmer qu’au bout d’un moment, les liens se délitent.

5/ Une chaise digne de ce nom

La chaise TS de Roger Talon est belle et ne prend pas de place (merci Monique et Huguette pour nous avoir offert ce monument du design). En revanche, impossible de bosser dessus.

Donc une Hermann Miller Aeron est ce que j’utilise. Tu es assis 10 heures par jour, investis dans une bonne chaise (le bon coin a des offres : cela coûte un billet mais c’est nécessaire).

6/ Clavier, souris et support

Pendant 10 ans, l’ostéopathe me remettait en place les cervicales. Jusqu’au moment  où il m’a dit de prendre une souris verticale, un support et un bon clavier. Depuis, plus besoin d’osthéo…

7/ Deuxième écran

Partager son écran : oui. Tout montrer : non. Avec deux écrans, non seulement les partages sont plus simples, mais en plus c’est un vrai confort. Une fois qu’on y a gouté, plus de retour en arrière possible.

8/ Un mur avec une carte

Beaucoup n’aiment pas montrer leur intérieur. La solution la plus simple : un mur avec une carte du monde. OK, cela réclame de la place et un mur. J’avais vu cela avec un consultant. Il était peut être dans la chambre de son enfant, ca ne se voyait pas (et cela permet de revoir sa géographie). Tu peux aussi trouver des cartes d’école vintage (ce que j’ai fait).

9/ Une caméra externe

Souvent les caméras des laptops n’ont pas une définition élevée (du coup, on est plus moches, du coup certains ne veulent pas mettre la caméra). Avec une caméra externe (type Logitech) plus de problème (et tu peux la bouger si l’angle ne te convient pas (si tu as une porte derrière toi avec du passage).

10/ Des règles de communication

Allez, c’est mon coté psycho rigide qui revient. Pour que tout le monde puisse bosser en bonne harmonie, il faut des règles de communication. Exemple : pas plus de 3 allers/retours de mails. Pas de messages en cc:, pas de transfert. J’avais détaillé les meilleures pratiques sur l’e-mail.

Un bonus :  Les Kudos : le fait d’envoyer des cadeaux ou faire des clins d’oeil à quelqu’un qu’on ne voit pas. Cela s’appelle des Kudos. Comme des clins d’oeil publics. Chez Google, il existe même (ou existait, je ne sais pas si c’est toujours d’actualité) la possibilité pour les employés d’envoyer une prime express à un autre employé, parce que son boulot a été très bon ou très rapide. Bref, pour montrer sa gratitude. 

Bref, tout pour éviter la catastrophe de la visio qui tourne mal, comme cet extrait bien connu de BBC News (tu remarqueras la carte du monde…)

Et toi, quelles sont tes astuces ?