Chroniques

Experience – jeûner 6 jours

Que les esprits chagrins se rassurent, je n’ai pas viré ésotérique. Même si je suis adepte d’expériences parfois bizarres ou auxquelles certains n’adhèrent pas (aucun souci, je ne demande à personne ni de me suivre ni d’être convaincu), je continue de faire des expériences.

Bref, j’ai voulu essayer le jeûne. Pour ceux qui n’ont pas le temps de tout lire : c’est de la balle !

J’ai choisi de partir dans un endroit un peu reculé car à la maison, impossible à faire. Et comme je n’y connaissais rien, mieux vaut avoir un minimum d’encadrement.

Vais-je tomber sur des gens un peu barrés, ou pas ?

Première appréhension : mais qui vais-je retrouver lors d’un stage de 6 jours perdu en Alsace ? Je m’imaginais avec des dingues de bien-être, légèrement barrés, avec de longues conversations sur la marche du monde (qui marche sur la tête), en buvant des tisanes aux noms imprononçables. Le site ne m’avait pas énormément rassuré… J’ai suivi le label Jeûne et Randonnée, bonne pioche ! (oui parce que bon, tant qu’à faire, autant marcher).

Et bien… pas du tout. Un groupe extra de 6 personnes, de tous horizons : un avocat, une psychologue du travail, une jeune cadre dynamique dans les cosmétiques, une globe-trotteuse et une naturopathe. Non que les professions soient un marqueur des personnes, c’est pour situer. Le stage se passait sous la houlette de Kerstin, une dynamique suédoise, très instruite sur la randonnée et la nutrition.

Premier point à préciser tout de suite : ce n’est PAS DUR DU TOUT. ON N’A PAS FAIM. Un truc de dingue : rien dans l’estomac et absolument pas envie de manger. C’est la première découverte : le corps n’a pas besoin de manger, les bouillons et les jus de légumes (un verre le matin et le soir) ont suffit à le nourrir. Je ne rentre pas dans les détails scientifiques, le corps apprend à se nourrir de ses réserves.

Et mon corps en a brûlé des réserves : 7 kg en 10 jours… Oui 10 jours car le jeûne ne se fait pas uniquement lors du stage (et ça c’était la deuxième découverte). On ne mange pas une choucroute avant de jeûner ni une cote de boeuf le dernier jour…

Un process en 3 temps.

  1. D’abord la descente alimentaire pendant 5 jours. On mange moins, dans un certain ordre. On finit par des crudités et des jus, avant d’arriver sur place. J’ai fait cela à la maison, tranquillement
  2. Puis le jeûne où l’accueil consiste en un cocktail ayant pour but de vider l’estomac. Un mélange carrément mauvais (du nitrate de magnesium : plus amer qu’un médicament bien dégueu). Je n’ai pas besoin de vous expliquer l’effet : cela vide le colon. Ah tiens, remarque très pertinente : nous nous connaissions tous depuis quelques heures et nous parlions déjà de l’effet de la ‘purge’ avec des inconnus… ça soude un groupe. Passé cette étape, ensuite c’est tout simple : le corps met 3 jours à comprendre qu’on ne l’alimente plus (pas la grande forme) puis il s’adapte tout seul. Et là : une pêche d’enfer, un truc de dingue.
  3. Enfin, la reprise alimentaire. Tu as un corps complètement détoxifié, plein d’énergie. Tu as une vision claire, tu es reposé. Donc, comme ton corps est sain, attention à ce que tu lui mets dedans. Ne pas reprendre avec cote de boeuf + bordeaux, sinon, c’est malade direct. Du coup, c’est l’occasion de commencer à manger sain (on n’a pas fait tous ces efforts pour rien…). Ca tombe bien, Kerstin nous a transmis au cours de (un peu) longue soirées son savoir en la matière. Et tous ces conseils ont été très judicieusement étayés par la cuisinière vegan très inventive du groupe et la naturopathe capable de t’expliquer les effets chimiques précis sur le corps.

En synthèse, une semaine vraiment extraordinaire, faite de rencontres et de prise de conscience sur ta capacité à faire quelque chose qui te parait impossible, le tout dans une bulle de bienveillance. Et cerise sur le gâteau, sur place, une journée Spa ainsi que des massages. Bref, une semaine pour se mettre au vert, à penser à soi. A faire absolument. Privilégier un petit groupe (moins de 10). Vérifier que le stage propose des massages, c’est vraiment un plus qui permet de détoxifier complètement.

Au final, cela a été beaucoup plus qu’un jeûne, une vraie découverte, une détox complète, une remise à zéro des compteurs. Si vous voulez d’autres retours, dispo par mail…

Ci dessous le documentaire d’Arte sur le sujet, qui traite surtout de la partie scientifique.

Références :