Chroniques

Se faire tirer le portrait

Il y a déjà quelques années, un photographe était venu au bureau pour une séance. Super expérience car on a rarement une photo faite par un professionnel. Beaucoup avaient d’ailleurs mis la photo sur leur profil LinkedIn (elle y est encore pour certains). Et puis cela avait créé un esprit de corps. Bref à faire en entreprise.

Et puis, dernièrement, l’idée de ré-itérer l’expérience dans le milieu perso a germé. Un photographe pour de belles photos, jusqu’ici tout le monde va me dire : rien d’extraordinaire et qui vaille la peine d’être relaté dans une chronique…

Et bien, pas avec Eric…

Francois (le coach) m’a montré des photos de lui prises par Eric… méconnaissable : un vrai miroir de l’âme. Du coup appel à Eric Dexheimer, celui qui avait officié.

Deux heures plus tard (nous sommes tous les deux bavards), rendez-vous pris chez nous pour une séance en famille. Eric est un photographe professionnel qui a réalisé des documentaires assez incroyables. Ne serait-ce que l’écouter raconter sa plongée avec les enfants des égouts roumains, c’est déjà un voyage. Idem sur sa vie avec des handicapés mentaux ou sa série sur les couples vieillissant. Des photos (Noir et Blanc) assez incroyables. Je n’avais pas prévenu la famille de ce parcours. Du coup il est arrivé sur place avec son écran noir et a pris chacun des membres de la famille, l’un après l’autre.

 

Rien à voir avec une séance chez le photographe de quartier, un vrai échange. L’approche (j’ai deux ados, pas toujours à l’aise avec leur image), le contact, l’échange ont permis de capter des morceaux de vie, tout en pudeur et avec poésie. Incroyable comment quelqu’un est capable de capter la personnalité. Des photos qui resteront.

Un exemple ci-dessous. Rien de narcissique là dedans, j’espère que tu le comprendras : je n’allais pas mettre les filles qui sont autrement plus belles que moi…

 

Je ne fais pas de la pub pour Eric, nous avons tous les quatre en revanche trouvé l’expérience familiale et individuelle assez incroyable. Un cadeau à se faire et à faire (aux grands-parents par exemple). A l’époque des Selfies et des iPhones qui font des photos assez superbes, c’est là où l’oeil fait la différence. La technologie ne fait pas tout.

 

Et cela, ensuite a été l’occasion de rencontrer Hervé et David qui sont ‘les’ tireurs d’Eric. Et voilà la découverte d’un métier : Tireur. Un métier qui, à l’heure du numérique, a dû évoluer. Les tireurs, à l’époque des chambres noires et des bains d’acide acétique, étaient ceux qui transcrivaient l’esprit de la photo (éclaircir, contraster, recadrer). Avec le numérique, les tireurs ont dû se réinventer. Et c’est incroyable ce qu’ils font. On ne parle pas du tout de retouche (ils ne sont pas retoucheurs, ne gomment pas les rides ou les défauts, c’est un autre métier). Ils subliment les images et les tirent sur des papiers professionnels. Et cela change tout.

 

Donc, au final, si tu veux t’offrir une expérience intéressante et une belle rencontre, je peux passer les coordonnées d’Eric. Attention, ce n’est pas un photographe pour faire un truc vite-fait comme chez le photographe du quartier, c’est un vrai voyage (un aperçu du travail d’Eric)

 

Et si tu fais de la photo (@xavier, @olivier), offre une séance chez fotodart à tes plus beaux clichés. Une séance d’une heure avec Hervé est un investissement que tu ne regretteras pas. Le site de fotodart, les tireurs des photographes pro (80% de leurs clients sont des pros. D’ailleurs, encore une belle rencontre par hasard chez eux avec un photographe qui, en un cliché m’a montré que tout est dans l’oeil).